Ecole - Collège - Lycée - Saint-Pierre - Courpière - 63 - 63120 - Institution Saint Pierre

  Revue de presse

   2017-2018 

5 JUILLET dans la montagne
Les écoliers au parc animalier du Pal

Les CP et les maternelle ont été très nombreux à faire le voyage jusqu'au Pal. 

Les plus jeunes de l'école privée catholique Saint-Pierre ont visité le parc animalier du Pal avec la directrice, Aline Bonnevie, les enseignantes et des parents qui avaient pu se libérer. Tous ont découvert comment les soigneurs nourrissent les animaux et ont pu assister à un spectacle de rapaces.

 

lien pour l'article



29 JUIN dans la montagne
Une messe pour bien finir l’année

De nombreux fidèles à la messe. 

Le premier jeudi du mois de juin, une messe d'action de grâce a rassemblé les fidèles à la chapelle de l'Institution Saint-Pierre autour du Père Lochet, vicaire général, des pères Varnas, Ladet et Monier.
La cérémonie a commencé par une procession montrant la diversité des actions menées pendant l'année par le Secours catholique, l'AEP et les élèves de l'école et du collège.

 

lien pour l'article



27 JUIN dans la montagne
Les deux visages de Lyon, au fil du temps

La visite de Lyon clôturait le projet de l’année. 

Le 19 juin, les élèves des classes de CM1 et CM2 de l'école privée catholique Saint-Pierre sont allés visiter Lyon. Une manière de clôturer leur projet de l'année scolaire qui était d'étudier « l'évolution d'une ville au fil du temps ».
Afin de leur montrer les différences entre l'ancien et le moderne, la visite comprenait une croisière sur la Saône qui a présenté les divers aspects de la ville en descendant du nord au sud.Au cours de la journée, ils ont ainsi découvert le Vieux Lyon avec ses traboules, sa cathédrale Saint-Jean et les Bouchons lyonnais réputés pour leur cuisine gastronomique ; Fourvière et sa colline aux escaliers ; le quartier moderne de Confluence avec ses boutiques, cinéma, musée, les a interpellés par la diversité de sa conception..

 

lien pour l'article



23 JUIN dans la montagne
Les écoliers étaient en classe de mer

Une classe de mer qui laissera de beaux souvenirs aux écoliers. 

Une trentaine d'enfants des classes de CE1 et CE2 de l'école privée catholique Saint-Pierre viennent de rentrer de leur classe de mer, du 4 au 8 juin à Taussat, en Gironde.Cette classe de mer qui a bénéficié d'un temps clément leur a permis d'apprécier les activités de cet immense bassin de la côte Atlantique où les activités relèvent surtout de la mer et du tourisme.
Le chemin des pêcheurs d'ArcachonIls ont d'abord pratiqué la pêche à pied qui leur a permis de ramener des quantités de bigorneaux qu'ils ont pu déguster. Les curieux ont retrouvé les nombreuses variétés de fruits de mer et de poissons différents, qui étaient vendues aux poissonniers à la criée du port d'Arcachon. L'élevage de l'huître creuse japonaise a été une découverte pour les Auvergnats.Les enfants ont appris beaucoup de choses qu'ils ont eues à coucher sur leurs cahiers en suivant le chemin des pêcheurs d'Arcachon. Mais ils se sont aussi beaucoup amusés à se poursuivre sur le sable de la dune du Pilat et ont visité le phare du Cap Ferret.

 

lien pour l'article



16 JUIN dans la montagne
L’association Les Quatre A intervient à l’école Saint-Pierre

Les enfants ont fait le parcours en aveugle.

Le Secours catholique de Courpière représenté par Géraldine Fanzkowiak, en partenariat avec Aline Bonnevie, la directrice de l'école, avait invité l'association Les Quatre A de La Forerie à Sermentizon pour sensibiliser les enfants de l'école Saint-Pierre au handicap. Après eux, ce seront ceux du collège Saint-Pierre qui participeront à cette animation.
Environ 200 enfants auront ainsi découvert comment les éducateurs apprennent aux chiens à guider les personnes malvoyantes ; et réalisé l'importance d'un guide dans la vie quotidienne pour ces personnes.La responsable de l'association, Marie-Lise Muller, était venue accompagnée d'Anaïs Beaudufe, son éducatrice de chiens d'aveugles, et Cécilia, une stagiaire. Elle avait aussi amené Mappy, Milka et Legoo, des chiens en cours d'éducation.Dans la grande cour, les éducateurs avaient installé un parcours semé d'obstacles qu'ont testé les enfants, les yeux bandés.

 

lien pour l'article



9 JUIN dans la montagne
Mémoires de la 2e Guerre mondiale

Les anciens déportés et les anciens résistants ont parlé de leur action pendant la Seconde Guerre mondiale.

Des causes de la 2nde Guerre mondiale jus qu’à la Libération, les actions des résistants, l’horreur des camps nazis : neuf anciens déportés ou résistants sont allés à la rencontre de lycéens et collégiens.
neuf anciens acteurs de la Seconde Guerre mondiale, déportés ou résistants, ont présenté leurs actions durant cette période aux élèves de première et aux lauréats du Concours national de la Résistance et de la Déportation de la classe de 3 e de l'Institution Saint-Pierre.La présentation de la période, qui allait des causes de la guerre à la Libération, a été expliquée par Jean-Clause Areste, fils d'un réfugié espagnol qui fut résistant et déporté à Mauthausen.Ensuite Bertrand Salvat, vice-président délégué au Concours de la Résistance et de la Déportation ; Raymond Dutheil, résistant au Mont-Mouchet et Raymond Pattaro, résistant, ont retracé leurs participations aux sabotages et au Mont-Mouchet.
Christian Bartez, Luxembourgeois enrôlé de force et Odette Cealis, la fille d'un résistant, ont présenté ce que fut la résistance par-delà les frontières et les nations.Pierre Tasset, ancien déporté à Buchenwald a témoigné de l'horreur au quotidien dans les camps nazis.Robert Montaner, vice-président de la FNDIRP et Pierre Champion, président de la FNDIRP Billom-Thiers, ont expliqué la vie des Français à cette époque.


 

lien pour l'article



23 MAI dans la montagne
Un au revoir aux accents de la Colombie

Isabella et Ivonne portaient les couleurs de la Colombie, au milieu des élèves

Pour les élèves de 6 e et de 5 e de l'Institution Saint-Pierre et leurs professeurs, vendredi dernier n'était pas un jour de classe comme les autres. L'établissement s'était organisé pour dire au revoir à Isabella et Ivonne, deux sœurs jumelles originaires de Pereira, en Colombie, qui ont suivi les cours de la classe de seconde depuis la rentrée de septembre dernier.Divers ateliers étaient proposés aux élèves avec l'objectif de rappeler la culture de ce pays d'Amérique du Sud en partageant les jeux, les danses, les arts créatifs et la dégustation de fruits tropicaux.
Après de nombreuses visites, les deux Colombiennes ont quitté l'Institution Saint-Pierre avec un aperçu de la culture de notre pays, de sa gastronomie et de son accueil au sein de la communauté locale.A Pereira, elles poursuivront leurs études avec pour objectif de travailler dans le monde médical.



 

lien pour l'article



17 MAI dans la montagne
Les anciens de Saint-Pierre se retrouvent

Présidée par Jean Bastide, l’association des anciens élèves de Saint-Pierre de Courpière ont tenu leur assemblée générale dimanche 13 mai..

Les anciens élèves de Saint-Pierre ont tenu leur assemblée générale dimanche 13 mai. Le président Jean Bastide a rappelé ce qu'une association d'anciens élèves peut apporter aux élèves actuels. En participant au forum des métiers, les anciens aident les jeunes à choisir une orientation. Par ailleurs, ils participent au financement de projets pédagogiques périscolaires en organisant des manifestations festives comme la soirée cubaine du 24 octobre 2017 et la vente des brioches de Pâques.Cette réunion a été l'occasion de faire un point sur l'actualité de l'ISP. Le directeur de l'institution, Pierre Germain, a exprimé sa satisfaction pour le bon fonctionnement de l'établissement et les taux de réussite excellents aux examens. Plusieurs salles de classe ont été rénovées. et en octobre, l'établissement a accueilli la Conférence des Jeunes Européens qui réunit quinze nationalités.
L'assemblée a accueilli ensuite le père Antoine Monier pour fêter avec lui son 90 eanniversaire après avoir dirigé l'institution de 1952 à 1992.Le traditionnel repas a réuni 60 convives avant une messe concélébrée par les pères Antoine Monier, Bernard Ladet et Jean Granet, dans l'ancien chœur de la chapelle.

 

lien pour l'article



3 AVRIL dans la montagne
320 brioches vendues pour l’école privée

Maîtresses et élèves découvrent les brioches tout juste sorties du four.

L'association des Amis et Anciens élèves de l'Institution Saint-Pierre de Courpière avait organisé vendredi, à l'heure de la sortie de l'école, une vente de brioches dans le jardin de l'école Saint-Pierre (*).
L'association avait passé une convention avec les ateliers de la Baraque d'Aubusson d'Auvergne dont les membres sont arrivés au petit matin pour installer leur pétrin et mettre en chauffe leur four à bois. Puis la directrice de l'école Aline Bonnevie et les maîtresses ont accompagné les élèves voir les 320 pâtisseries qui sortaient du four à bois. Toutes avaient été réservées pour le prix de 5 € pièce. Cette somme aidera au financement des projets des enfants de l'école.
(*) En présence de Jean Bastide, le président de l'association et de Caroline Leroy, vice-présidente.

 

lien pour l'article



25 mars dans la montagne
Se plonger dans les archives

Les élèves se sont passionnés pour cette rencontre.

A partir d’une sélection d’archives locales sur la Seconde Guerre mondiale, les élèves de l’Institution Saint-Pierre se sont initiés à la recherche historique.
Les élèves de 1 re et de 3 e de l'Institution Saint-Pierre ont accueilli les Archives départementales du Puy-de-Dôme, le 12 mars dernier.Suite à une présentation de Corinne Dalle, du service éducatif, les élèves ont pu s'interroger sur le rôle des archives. Puis les collégiens et lycéens ont été initiés à la recherche historique grâce à une sélection d'archives locales sur la Seconde Guerre mondiale.
Le goût de la recherche.
Photographies, rapports de police, extraits de journaux ont permis aux jeunes de retracer, à l'aide d'exemples très précis, la vie dans le Puy-de-Dôme de 1939 à 1945. Pour Andréa, élève de 3°, cette rencontre fut « très intéressante et instructive. Ce fut une très bonne rencontre ». Une autre élève souligne qu'il est appréciable « d'apprendre sur des événements et des personnages qui ont vécu près de chez nous ; j'ai aimé travailler comme une historienne qui fouille dans les archives ».Cette rencontre a stimulé chez certains le goût de la recherche. « Cette expérience était, pour ma part, très positive car j'ai pu savoir à quoi servaient les archives. Elle a aussi éveillé ma curiosité quant au métier d'archiviste. Voir des documents anciens et les analyser m'a fait penser aux séries policières, il faut repérer le petit détail, la petite information pour déduire l'histoire » souligne une autre élève de 3°.Les lycéens ont également trouvé cette expérience très enrichissante. Certains n'ont pas manqué de souligner leur souhait de se rendre directement aux archives ou alors de déposer des documents familiaux sur la Première Guerre mondiale pour participer humblement à la connaissance historique de notre département.


 

lien pour l'article



24 mars dans la montagne
Un forum des métiers s’est tenu à l’ISP

Les élèves ont pu rencontrer divers professionnels venus évoquer leur métier.

Métiers de la santé, commerce, enseignement, armée, police, communication, information… : les élèves de l’Institution Saint-Pierre ont rencontré des professionnels pour parler avenir.
Avec 28 filières, les élèves, de la 3 e à la terminale, avaient de quoi faire leur choix. Mardi, dans les locaux de l'Institution Saint-Pierre, le directeur, Pierre Germain, avait invité des professionnels à présenter leurs fonctions au sein de leurs entreprises ou administrations.
Cette rencontre, orchestrée par les professeurs principaux Agnès Lancement et Fabien Bastide, – que Jean Bastide, le président des anciens élèves de l'Institution, était venu soutenir –, avait pour objectif d'éclairer les élèves sur divers métiers auxquels pourraient les destiner leurs études.
Les élèves avaient choisi, via un système d'inscription préalable, les métiers sur lesquels ils souhaitaient échanger avec les professionnels, dans un panel très large. Cela allait des métiers de la santé publique au commerce traditionnel avec la relation client, des métiers de l'enseignement à ceux qu'offrent l'armée, la police ou la gendarmerie ainsi que la communication, le journalisme…Depuis quatre ansCette rencontre avec des gens de métiers est renouvelée chaque année à l'Institution Saint-Pierre depuis quatre ans, expliquait le professeur principal Fabien Bastide. Elle reçoit toujours un très bon accueil de la part des élèves qui sont ainsi éclairés sur leurs choix et les possibilités d'évolution de carrière dans les fonctions qu'ils envisagent pour leur avenir.


 

lien pour l'article



21 mars dans la montagne
Une générale pour Emmanuelle Saby

Emmanulle Saby (a gauche) fédère les générations pour un spectacle original .

Avant-première. Professeure d'anglais passionnée de musiques et de chansons, Emmanuelle Saby a écrit un spectacle qui sera présenté le 25 mai, à la salle Couzon. Pense pas bête est un divertissement original fait de différents sketchs. Un spectacle de près de deux heures associant professeurs et élèves qui sera dévoilé en avant-première aux familles et sympathisants de l'ISP demain jeudi à la salle des fêtes.


 

lien pour l'article



21 mars dans la montagne
Deux Grenoblois évoquent leur trek au Népal

Pierre et Michèle devant le toit du monde.

Mercredi dernier, les Grenoblois Michèle et Pierre Guillaud rencontraient les internes de l'institution Saint-Pierre. Passionnés de trek, ils venaient leur présenter leur 7 e séjour au Népal.
Le trek consistait en un tour du Manaslu, montagne située dans la chaîne de l'Himalaya, à 8.163 mètres d'altitude, le 8 e sommet le plus haut du monde.À une assemblée captivée, Michèle et Pierre Guillaud ont projeté des photos et parlé de leurs rencontres avec le peuple népalais. Tout le monde a pu ressentir à travers ce témoignage l'émotion de ces rencontres. La soirée s'est terminée en salle de restauration autour d'un plat traditionnel népalais, le dal bhat, cuisiné par Jean-Michel Bounioux, chef cuisiner de l'institution. Tout le monde a pu admirer à cette occasion la décoration du self aux couleurs népalaises avec les guirlandes chasseuses de mauvais esprit qui encadraient les photos du Manaslu et autres paysages népalais.


 

lien pour l'article



16 mars dans la montagne
Journées portes ouvertes à l’institution Saint-Pierre

Les élèves ont illustré leurs activités par une étude du Moyen-Âge.

Vendredi et samedi derniers ont eu lieu les journées portes ouvertes de l’institution Saint-Pierre.
Tour d’horizon.
Vendredi 9 et samedi 10 mars ont eu lieu les journées portes ouvertes de l'institution Saint-Pierre. Dans cet établissement qui va de la maternelle à la terminale, les parents pouvaient venir découvrir les locaux du collège, les nouveaux locaux du lycée ; rencontrer les enseignants, les éducateurs de vie scolaire et d'internat ; s'entretenir avec les membres de l'association des parents d'élèves et ceux de l'association des amis et anciens de Saint-Pierre. En plus des enseignements généraux, les parents des futurs lycéens ont pu découvrir les options. Au collège, les activités proposées dans le temps scolaire étaient présentées.Pierre Germain (*), le directeur de l'institution, était satisfait de pouvoir afficher 96,9 % de réussite au baccalauréat et 100 % de réussite au brevet général et brevet professionnel en 2017.
À l'école Saint-Pierre, dirigée par Aline Bonnevie, les familles étaient invitées à suivre les enfants des grandes sections, guides avertis, en direction des diverses classes de l'établissement. Les maîtresses ont renseigné sur les programmes, les activités et les classes qui composent le bâtiment. 180 enfants sont accueillis, à raison d'une classe par niveau. Des garderies sont organisées à l'école soir et matin. Le jeudi, divers ateliers facultatifs sont proposés aux enfants.(*) Pierre Germain a accueilli Christiane Samson, maire de Courpière, et son adjointe Catherine Mazellier en charge de la vie associative ; Éric Dubourgnoux, suppléant du député André Chassaigne.


Prochaines portes ouvertes samedi 5 mai. Ce jour-là à 18 heures, les CE1 et CE2 iront chanter à Vollore-Ville, avec ceux des écoles de La Monnerie, Augerolles, Vollore-Ville et Vollore-Montagne.Les plus grands vont participer, avec la chorale de l'ISP, au spectacle d'Emmanuelle Saby le 22 mars à la salle des fêtes de l'ISP, et le 25 mai à la salle Jean-Couzon.Du 4 au 8 juin, les CE1 et CE2 seront en classe de mer à Taussat en Gironde.Les CM1 et CM2 visiteront Lyon le 19 juin et les tout-petits, de la maternelle au CP, passeront la journée au PAL.La kermesse de l'école se déroulera samedi 23 juin.



 

lien pour l'article



17 FÉVRIER dans la montagne
St-Pierre présente la rentrée en sixième

Les familles ont pu assister à la présentation de la rentrée de 6eme par le directeur Pierre Germain.


Les familles accompagnées de leurs enfants étaient nombreuses pour la présentation de la rentrée de 6 e, jeudi dernier, dans la salle de permanence de l'Institution privée catholique Saint-Pierre.
Accompagné de ses professeurs principaux, du professeur d'allemand et de Catherine Avignant, la CPE, le directeur de l'établissement Pierre Germain a présenté la vie dans les locaux, le temps scolaire et les diverses activités auxquelles peuvent accéder les enfants.Portes ouvertes. Pour compléter ce rendez-vous, des « portes ouvertes » auront lieu vendredi 9 mars, de 17 heures à 20 heures, et samedi 10, de 9 heures à midi.

 

lien pour l'article



13 FÉVRIER dans la montagne
La classe de seconde présentée aux familles

Quelques-uns des participants à la réunion des élèves de 3eme.

Les réunions d'information se succédaient dans les locaux de l'Institution Saint-Pierre, mardi dernier. Le chef d'établissement Pierre Germain accueillait les parents d'élèves de 3 e de l'Institution ou de l'extérieur. Il était accompagné des professeurs principaux de 3 e générale, Mathieu Distasi et Franck Moignoux et de 3e Prep Michel Cazaux .
Après avoir présenté les filières professionnelles, technologiques et générales ainsi que les procédures d'orientation en fin de 3e, Pierre Germain a commenté les bons résultats obtenus au baccalauréat et souligné qu'en plus de l'accompagnement, le cadre de vie était un élément de la réussite avec des horaires de travail compris entre 8 h 30 et 17 heures. Il est également revenu sur les options italien, arts plastiques et section européenne qui permettent une ouverture vers d'autres orientations.
Pour terminer, le chef d'établissement a invité les collégiens de 3e à venir aux opérations portes ouvertes organisées vendredi 9 mars au soir et samedi 10 mars au matin et à tester, pour ceux qui le souhaitent, une journée d'immersion en classe de seconde.

 

lien pour l'article



13 JANVIER dans la montagne
Les collégiens charmés par l’Andalousie

Près d’une soixantaine de collégiens de l’Institution Saint-Pierre ont découvert l’Andalousie.

Près d'une soixantaine d'élèves des classes de 4 e de l'Institution Saint-Pierre à Courpière ont découvert l'Andalousie, dans le cadre d'un voyage découverte linguistique et éducatif. Ils étaient accompagnés par les professeurs principaux Mickaël Martin et Pascal Monney, les professeurs d'espagnol Guillermina Agut et Chloé Goubet, et la documentaliste Salud Torres. Alicante, Grenade et son palais de l'Alhambra, Cordoue et sa mosquée-cathédrale étaient au programme tout comme les paysages de la Sierra Neva, l'initiation au flamenco et la dégustation des spécialités gastronomiques locales.

 

lien pour l'article



27 DÉCEMBRE dans la montagne
Les élèves de Saint-Pierre fêtent Paris

Les demoiselles en robe de soirée ont entraîné les garçons dans une folle farandole.

Devant une salle pleine à craquer, la fête de l'école privée Saint-Pierre a eu lieu samedi dernier dans la salle Jean-Couzon. Sur le thème de Paris, l'ensemble des ballets orchestrés par une musique contemporaine a ravi le public.
À l'entracte, le marché de Noël des parents d'élèves a permis de faire quelques emplettes avant de terminer après les chants de Noël dans la crèche, par l'arrivée du Père Noël qui a récompensé tous les enfants..

 

lien pour l'article



16 DÉCEMBRE dans la montagne
Les lycéens à la Biennale d’art contemporain

Les lycéens de Saint-Pierre arrivent dans le monde de la création française et internationale.

Les lycéens de l'Institution Saint-Pierre en option arts plastiques ont visité la 14e Biennale d'art contemporain à Lyon lors d'une sortie organisée par leur professeur, Yannick Saint-André et la documentaliste, Salud Torres. Une visite qui a été rendue possible grâce au soutien de l'Apel, présidée par Céline Monney-Chaleil. Pendant une journée, le groupe a pu arpenter divers lieux de cette vaste exposition dédiée à la jeune création française et internationale, pour appréhender la manière dont l'œuvre et l'espace conversent autour du thème « Les mondes flottants ». Cette sortie culturelle s'inscrivait dans le cadre d'un projet fédérateur entre le centre d'art contemporain du Creux de l'Enfer à Thiers et la Biennale d'art contemporain.
L'objectif pour les élèves du lycée Saint-Pierre était de creuser des modèles, dans le but de réaliser un livret d'estampes sur le thème « Les mondes flottants ».D'autres sorties à Thiers et à Ambert sont prévues pour alimenter la réflexion des lycéens sur ce sujet d'actualité..

 

lien pour l'article



9 DÉCEMBRE dans la montagne
Les enfants affinent leurs palais

Avec une toque de cuisinier le goûter était encore plus délicieux.

Les enfants de la grande section de l'école maternelle privée Saint-Pierre se sont rendus dernièrement dans un restaurant de la zone de la Varennes à Thiers afin de découvrir ses coulisses. Après la visite de la salle à manger, le groupe est passé en cuisine pour découvrir comment sont préparés les plats. Après la préparation du menu, les enfants ont appris à goûter les aliments afin d'identifier trois viandes différentes, accompagnées de leurs sauces. À la vue de la préparation, les testeurs ont identifié quatre saveurs différentes. Cet atelier « découverte du goût » leur a fait prendre conscience que les plats sont préparés en fonction du salé, du sucré, de l'amer, de l'acide.

 

lien pour l'article



27 NOVEMBRE dans la montagne
Les brevets distribués à la promotion 2017

Le directeur a précisé que la promotion avait enregistré un taux de réussite de 100 %.

Les brevets de la promotion 2017 ont été distribués vendredi dernier dans la salle de restaurant de l'Institution Saint-Pierre par le directeur. Pierre Germain s'est adressé aux lauréats et à la foule pour expliquer que cette promotion était un excellent cru, avec 100 % de réussite, aussi bien pour le brevet général que pour le brevet professionnel.
Il a remercié les familles pour leur soutien et aussi l'Apel, que représentait Céline Chaleil-Money, ainsi que les équipes pédagogiques qui n'ont pas été avares d'efforts pour éduquer les enfants.Avant de distribuer le précieux certificat, Pierre Germain a précisé qu'il y avait 53 lauréats au brevet général et 11 au brevet professionnel. La réussite s'est accompagnée de 75 % de mentions au brevet général et de 91 % de mentions au brevet professionnel.

 

lien pour l'article



21 NOVEMBRE dans la montagne
L’Institution Saint-Pierre accueille ses bacheliers

Les lauréats ont retiré leurs diplômes.

La remise des diplômes du baccalauréat à la promotion 2017 de l'Institution Saint-Pierre a eu lieu vendredi après les derniers cours, dans la salle de restaurant. Le directeur de l'établissement Pierre Gerrnain, entouré de la vice-présidente des amis et anciens de l'Institution, de Céline Chaleil Monney, présidente de l'association des parents d'élèves et de Catherine Avignant, responsable de la vie en commun, a annoncé un taux de réussite de 97 % ; 32 élèves étaient présentés aux épreuves. Ce taux est en outre assorti de mentions, 6 Assez-Bien et 9 Bien.
Il a souligné qu'il s'agissait d'une promotion de transition, avec des élèves entrés à l'ISP lors de sa prise de fonction au poste de direction il y a 3 ans. Cette période de construction qui comprenait une promotion en progression de 45 % va se poursuivre en juin 2018 avec les 43 élèves qui seront présentés par l'Institution Saint-Pierre.

 

lien pour l'article



19 NOVEMBRE dans la montagne
Moment de partage avec Ladji Diallo

Ladji Diallo a joué et a expliqué son parcours aux élèves.

C'est devant une salle bien garnie, que Ladji Diallo a dévoilé son charisme hors du commun à travers un spectacle émouvant, vendredi 10 novembre, à l'Institution Saint-Pierre.Après avoir passé près de deux heures à échanger avec les lycéens et les élèves de 4 e, le comédien est apparu sur scène avec sa guitare, captant en quelques mots l'attention de son auditoire. Entre chansons et histoires qui ont beaucoup amusé l'assistance par leurs bons mots, sa présence, boostée par l'humour et l'énergie, lui a permis de conduire le public dans un voyage imaginaire fait de rêves et de rires.
Ladji Diallo a ensuite évoqué sa vie, son histoire. Né de parents maliens musulmans, il a passé sa jeunesse en banlieue parisienne, où son parcours chaotique a été ponctué de violences jusqu'à l'extrême.Ce n'est qu'à l'âge de 20 ans qu'il retrouvera ses racines africaines dans la paix d'une chapelle au cœur des Pyrénées. Ses découvertes culturelles seront le début d'une nouvelle vie après une conversion au christianisme, qui fera de lui un ambassadeur de l'amour universel.

 

lien pour l'article



30 octobre dans la montagne
Ladji Diallo met l'humanité en chansons

L'équipe d'animation paroissiale accueillera l'artiste Ladji Diallo pour un concert dévoilant les chansons de ses deux albums « Fils de lumière » et « Sous les ailes de mon père ».

Comédien, chanteur, conteur, Ladji Diallo est un ambassadeur de l'amour universel. De passage à l'Institution Saint-Pierre, vendredi 10 novembre, à 20 h 30, à la salle des fêtes, il expliquera comment, Parisien à sa naissance, il a retrouvé ses racines africaines dans la terre pyrénéenne où il vit maintenant.
Son spectacle gratuit « Témoignage en spectacle » s'ouvre sur ses contes, chansons, incarnations de personnages et d'animaux. Avec humour et énergie, il retrace sa vie, de son départ chaotique d'adolescent cogneur et turbulent qui va d'échecs scolaires en business sombre jusqu'à la découverte de la spiritualité. Musulman au milieu de parents maliens, il rencontre un monde de paix et d'amour dans une chapelle loin de tout, au cœur des Hautes-Pyrénées. Converti au christianisme, il s'est lancé dans une quête d'identité appuyée sur ses talents artistiques et son humanité.


 

lien pour l'article



17 octobre dans la montagne
Des ateliers les jeudis pour les élèves

À l'école Saint-Pierre, les enfants jouent aux échecs avec Jean-Pierre Brunot.

Les enfants qui fréquentent l'école privée Saint-Pierre sont retenus le jeudi après-midi pour différents ateliers. Il y a notamment les échecs avec Jean-Pierre Brunot. Avec maître Mir, les enfants s'initient à l'escrime, et d'autres ateliers, pour faire d'autres découvertes. Certaines enseignantes se sont spécialisées : Isabelle Roche enseigne l'art de plier le papier, l'origami. Françoise Planche, en histoire de l'art, invite les enfants à parcourir les époques et Christine Leroy montre son adresse dans les arts créatifs. Quant à la directrice, Aline Bonnevie, avec Séverine Mestas, c'est à la découverte de la nature qu'elles conduisent les enfants.


 

lien pour l'article



8 octobre dans la montagne
Un dictionnaire pour les 6e de Saint-Pierre

Les 67 élèves des deux classes de 6 du collège Saint-Pierre ont reçu le dictionnaire des mains de Rachel Bournier, élue du Conseil départemental.

Les 67 élèves des deux classes de 6 e du collège Saint-Pierre ont reçu le dictionnaire offert par le Conseil départemental dans les locaux du CDI que Salud Torres, la documentaliste, avait transformés en salle de cours.
Accompagné de la professeure de français Evelyne Lorenzini, Pierre Germain, le directeur de l'Institution privée Saint-Pierre, a présenté les professeurs et Rachel Bournier, du Conseil départemental.L'élue a présenté la collectivité départementale qui gère les collèges et les transports scolaires. Elle a aussi expliqué que le Département avait en charge les routes et le dégagement des chaussées en cas d'intempéries, mais aussi les pompiers et certains services publics.


 

lien pour l'article



2 octobre dans la montagne
Quatre jours au centre de l’Europe

Les participants étrangers étaient accueillis devant l’Institution Saint-Pierre par Pierre Germain, le directeur.

L'institution Saint-Pierre a placé Courpière au centre de l'Europe en organisant, sur 4 jours, la conférence des Jeunes Européens.Mercredi, Pierre Germain, le directeur de l'Institution Saint-Pierre, a accueilli 37 lycéens et 13 enseignants qui composaient leur encadrement. Ils venaient rencontrer leurs homologues Français, d'Irlande, d'Angleterre, du Danemark, de Russie, de Lettonie, d'Allemagne, de Pologne, de Hongrie et d'Italie au cours de cette conférence des Jeunes Européens qui existe depuis 15 ans.« Etre jeune et s'exprimer en Europe »Pendant ces 4 journées à Courpière, les lycéens ont vécu au rythme des internes du lycée Saint-Pierre avec une nuit au pensionnat en employant comme langue véhiculaire l'anglais, de façon à imprégner tout l'établissement de cette ambiance européenne.
Avec les lycéens français, pendant deux journées, les participants ont travaillé sur le thème « être jeune et s'exprimer en Europe ». De quelle manière s'expriment les jeunes Européens, de quelle représentativité bénéficient-t-ils ? Un travail créatif qu'ils ont réalisé en s'organisant en équipes internationales.Vendredi après-midi, ils étaient reçus dans la salle de permanence pour y délivrer leur message en présence des élèves du lycée Saint-Pierre et des invités. Par groupes mixés, ils ont rapporté leur vision de l'Europe de demain telle qu'ils auront à y vivre.Après cet après-midi studieux, ils avaient carte blanche pour visiter Courpière à la façon d'une course au trésor. Ils avaient également rendez-vous à l'Aventure Michelin à Clermont-Ferrand.Cette rencontre internationale s'est achevée samedi par une réunion festive sur le modèle de l'Eurovision.


 

lien pour l'article



30 septembre dans la montagne
Séjour d’intégration languedocien pour les nouveaux collégiens

Sur les bords du Rhône, à Arles, les 66 élèves de 6 de l’Institution Saint-Pierre ont découvert la vie en groupe.

Les journées d'intégration des 66 élèves de 6 e de l'Institution Saint-Pierre ont eu lieu dans le Languedoc, du 20 au 22 septembre.
Les élèves ont notamment découvert Arles, la Camargue, Montpellier et la grotte des Demoiselles. Ils ont pu travailler sur l'antiquité romaine, la lecture de la mythologie grecque à travers les tableaux du musée Fabre, et ont observé la faune et la flore camarguaises.Autant de bons ingrédients pédagogiques pour dynamiser un début d'année scolaire et apprendre la vie de groupe.


 

lien pour l'article



29 septembre dans la montagne
Chanteurs en herbe à l’école maternelle

Les enfants, accompagnés par Cécile à la guitare, ont chanté les chansons apprises depuis la rentrée..

C'était un jour d'école pas comme les autres, vendredi, à l'école privée Saint-Pierre.Après la récréation de 15 h 30, la directrice Aline Bonnevie a dirigé les enfants et les maîtresses vers le jardin qui donne sur le parc Lasdonnas-Pierre-Peyronny. Pierre Germain, le directeur de l'institution Saint-Pierre est venu à leur rencontre.
Avec Cécile qui les accompagnait à la guitare, tous ont chanté en chœur les chansons apprises depuis la rentrée, installés en demi-cercle sur la pelouse.Les familles invitées pour cette occasion ont longuement applaudi les petites voix. Le charmant spectacle s'est terminé par un goûter préparé par les parents. Ceux-ci ont profité de l'occasion pour échanger avec l'équipe enseignante.


 

lien pour l'article



15 septembre dans la montagne
L’ISP organise la Conférence des Jeunes Européens

L’équipe d’organisation avec Emmanuelle Saby.

L'institution Saint-Pierre, qui depuis 15 ans participe à la Conférence des Jeunes Européens, est chargée d'organiser cet événement cette année à Courpière. Il aura lieu du mercredi 27 septembre au lundi 1er octobre.Dix pays participeront à cette manifestation avec la France : l'Irlande, l'Angleterre, le Danemark, la Russie, la Lettonie, l'Allemagne, la Pologne, l'Italie et la Hongrie, qui l'organisera l'année prochaine. Chaque état est représenté par une délégation de quatre lycéens et leurs enseignants.

Du mercredi 27 septembre au lundi 1er octobre
Cette année, le thème de la conférence est « Être jeune et s'exprimer en Europe ». De quelle manière s'expriment les jeunes européens ? De quelle représentativité bénéficient-ils ? Où et comment être un citoyen européen actif avant sa majorité ? Chaque délégation fait une présentation orale d'un aspect de la question par rapport à son pays. Ensuite, les équipes sont mixées et chacune a pour mission de réfléchir sur un sous-thème et de s'exprimer de manière créative.Les élèves échangeront en anglais et partageront des activités en équipes internationales. À l'ISP, ils partageront la vie des internes en dormant une nuit à l'internat.L'expérience a prouvé que chaque année, les jeunes reviennent de cet événement avec un regard confiant et créatif sur l'Europe. D'ailleurs, d'anciens « conférenciers » reviennent cette année prêter main-forte.La présentation des travaux et la conférence auront lieu vendredi 29 septembre à partir de 14 h 30. Une soirée avec le concours Eurovision du jeune Européen clôturera la manifestation samedi 30 septembre.


 

lien pour l'article



8 septembre dans la montagne
Au sein des écoles privées catholiques

Le directeur Pierre Germain dans l’une des classes entièrement rénovées.

La rentrée dans les écoles privées catholiques de Courpière s'est faite avec un effectif de 550 élèves en progression de 7 % autant dans l'école élémentaire, qu'aux collèges et au lycée Saint-Pierre, ce qui ravit Pierre Germain le directeur qui vient de faire sa 4 e rentrée à l'Institution Saint- Pierre.Europe. Cette année la vie scolaire, va se doubler d'un événement d'importance européenne avec la « Conférence des Jeunes Européens » que l'Institution est chargée d'organiser du 27 septembre au 1er octobre.
Effectifs. À la rentrée de septembre, 140 inscriptions ont été enregistrées dont 26 internes. Soit deux classes de 1re deux de 2nde et une Terminale pour chaque série. Cette année le lycée va présenter pour la première fois des élèves au baccalauréat européen, ce qui fait suite à une option histoire et géographie en anglais, mise en place il y a trois ans.Travaux. Le lycée vient de rénover la totalité de ses classes au deuxième étage du bâtiment, avec mise aux normes de toutes les installations. De très importants travaux qui se poursuivent par la création de classes dans l'espace disponible, sous la chapelle. Ces importants travaux comprennent également l'installation d'un nouveau serveur informatique.Collège. Le collège Saint-Pierre a accès à ce service pour les 233 élèves dont 19 internes, inscrits à la rentrée de septembre 2017.Cet effectif en hausse de 16 élèves est réparti en deux classes par niveaux, plus une classe de 3 e prépa-pro. Les élèves ont la possibilité d'adhérer aux activités ludiques représentées par l'escrime, avec un maître d'armes, aux arts créatifs, au théâtre, aux arts plastiques, au football, à la multi-activités et aux sports de raquettes. Une possibilité également avec les échecs, pour enseigner lesquels, il a été fait appel à Jean-Pierre Brunot, un intervenant extérieur.


 

lien pour l'article



4 septembre dans la montagne
Plus de maternelles à l’école privée

L’équipe pédagogique d’Aline Bonnevie, au centre de la photo au 2 rang.

L'école privée catholique de Courpière de la rue du 11-Novembre, que dirige Aline Bonnevie va faire sa rentrée avec 175 élèves inscrits. Ce chiffre en progression ravit la direction qui assure l'atteindre essentiellement avec de nouveaux enfants à l'école maternelle, à l'inverse des écoles du secteur de Courpière.L'école, qui conserve un rythme de 4 jours, accepte les tout-petits à partir de 2 ans et des garderies sont assurées le matin à partir de 7 h 15 et le soir jusqu'à 18 h 15 avec une étude surveillée.À la maternelle les très petites sections et les petites et moyennes sections sont confiées à Sylvie Léonce, qui a pour Atsem Brigitte Blanc. Les grandes et moyennes sections sont dans la classe de Marie-Thérèse Ménial, avec pour Atsem Christelle Constancias. Pour les grandes sections, la classe de Françoise Planche reçoit les CP et celle de Christine Leroy, les CE1. La directrice Aline Bonnevie a en charge les CE2. Sa décharge de direction est assurée par Marina Girard, à qui est confié le regroupement d'adaptation. Les CM1 et 2 forment une classe avec Séverine Mestas et une seconde classe avec Isabelle Roche.
Le projet scolaire a pour thème le patrimoine, avec comme variante l'environnement dans les villes, qui se concrétisera par la visite de plusieurs cités. Il existe un club d'escrime animé par un maître d'Armes et un club d'échecs qui commencera ses activités à la rentrée.Pour les enfants qui mangent à l'école, les repas sont préparés dans les cuisines de l'institution Saint-Pierre et servis à la cantine de l'école, par 3 personnes de service.Les activités périscolaires organisées avec l'aide de l'association des parents d'élèves sont nombreuses. Elles comprennent la fête de l'école maternelle qui aura lieu l'après-midi du 22 septembre. La fête de Noël aura lieu salle Jean-Couzon, samedi 16 décembre, le traditionnel loto dimanche 3 février et la kermesse le 23 juin 2018.

 

lien pour l'article